La « petite histoire » d’Interaction communautaire

par Jacques Fournier
rédacteur en chef (1988-2007)

Paru dans Interaction communautaire no 78
No spécial 20e anniversaire du RQIIAC

Ce texte se propose de faire la « petite histoire » d’Interaction communautaire. La revue est née en février 1987, sous le nom plutôt pittoresque (c’était l’époque) de « Tiens-toé! ». Elle a été lancée par Gilles Beauchamp, organisateur communautaire au CLSC Hochelaga-Maisonneuve, avec l’appui de Robert Potvin de Montréal, de Pierre Paré de Québec, de Sylvie Dubord de Chicoutimi-Nord et de Pierre Côté de Matane. Le premier numéro, de cinq pages, était photocopié. Les deux premiers numéros portaient donc le titre de « Tiens-toé! ». Du numéro 3 au numéro 14, la revue s’appela Interaction, tout court. Constatant qu’une autre revue s’appelait elle aussi Interaction, on décida, en octobre 1990, à compter du numéro 15, que la revue s’appellerait dorénavant Interaction communautaire.

Poursuivre la lecture

Différentes façons de mourir

Point Sud, nov. 2008

A l’approche de novembre, le mois des morts, voici quelques réflexions sur la mort de trois personnes qui me sont proches, mon père, ma mère et ma sœur aînée. Mon père et ma sœur aînée sont décédés dans la sérénité, ma mère dans l’angoisse.

A l’âge de 89 ans, mon père vivait en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Je lui demande : « Est-ce que je renouvelle votre abonnement à La Presse, papa? – Non, je ne suis plus capable de tourner les pages. – Voulez-vous que je vous abonne au Journal de Montréal, dont le format est plus petit? – Non, en fait, je ne m’intéresse plus aux nouvelles. » Il avait décidé de décrocher.

D’habitude, lors des visites, il n’était pas pressé de me voir partir. Soudain, il me dit : « Quand tu voudras, pars, ne te sens pas obligé de rester longtemps ». Il n’avait plus trop envie d’avoir des longues visites. En fait, il avait décidé qu’il avait assez vécu et il voulait mourir. Il cessa de manger suffisamment, cherchant à s’affaiblir. Il s’hydratait bien mais ne mangeait presque plus. Il est parti rapidement, sans stress, comme un petit oiseau, durant sa sieste de l’après-midi.

Poursuivre la lecture

Interaction communautaire, un outil pour notre communauté de pratiques

par Jacques Fournier
rédacteur en chef (1988-2007)

Paru dans Interaction communautaire no 78
No spécial 20e anniversaire du RQIIAC

« Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse. »

Albert Camus, 1957

Les lignes qui suivent se proposent d’illustrer comment Interaction communautaire a été une contribution dans la construction de la « communauté de pratiques » qu’est le RQIIAC. Je terminerai par quelques éléments d’analyse qui tenteront de donner du sens au mot « empowerment » et à notre travail d’organisation communautaire. Ce texte est en partie inspiré d’un article que j’ai publié dans la revue Possibles en 2006 (1). On m’avait demandé de tenter d’y répondre à la question : Internet va-t-il tuer les revues d’idées comme Interaction?

Poursuivre la lecture