Pour un régime public universel d’assurance-médicaments au Québec

Paru dans Le Point Sud

En 1995, le Rapport Gagnon recommandait au gouvernement québécois la mise en place d’un régime public universel d’assurance-médicaments au Québec. Le gouvernement n’a pas retenu ce modèle. Il a plutôt choisi un modèle hybride :

– d’une part, les employés disposant d’un régime privé d’assurance-santé ont été obligés d’y adhérer en ce qui concerne l’assurance-médicaments, de même que leur conjoint et leurs enfants;
– d’autre part, toutes les autres personnes non assurées dans le privé ont été tenues d’adhérer au nouveau régime public d’assurance-médicaments, géré par la RAMQ.

Poursuivre la lecture