Services à domicile aux aînés : quels sont les vrais chiffres ?

Paru dans Le Devoir du 30 décembre 2011

Dans Le Devoir du 16 décembre, le Dr Réjean Hébert, de l’Université de Sherbrooke, plaide pour un financement accru des services à domicile destinés aux aînés.

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, réplique au Dr Hébert dans Le Devoir du 22 décembre, car elle n’est pas d’accord avec son analyse des sommes réellement investies dans les services à domicile. Le Dr Hébert dit que le MSSS y investit un peu plus de 400 millions $ annuellement, alors que Mme Blais allègue que c’est la somme de 587 millions $ qui y est consacrée.

Or le chiffre plus élevé de Mme Blais inclut peut-être erronément certains montants. Si on analyse les données précises du budget 2011-2012, c’est plutôt la somme de 463 millions $ qui irait aux aînés au titre des services à domicile.

Poursuivre la lecture

Comptes publics et contribution santé: petit exercice de clarification

Paru sur quelques sites web et dans le bulletin La Force de l’âge (AQDR)

Au début de décembre, le ministre de la Santé et des Services sociaux a rendu public un document intitulé « Comptes de la santé 2008-2009 à 2010-2011 » . On y décrit les grands postes de dépenses (salaires, RAMQ, etc.) et les principales sources de revenus du MSSS.

Le document explique que le gouvernement a créé, en 2010-2011, un fonds particulier destiné à la santé et qu’il appelle le FINESSS ou Fonds de financement des établissements de santé et de services sociaux. Le FINESSS a consacré, en 2010-2011, entre autres, la somme de 20 M $ pour des investissements à l’égard des personnes âgées, 78 M $ pour les Groupes de médecine familiale (GMF) et divers autres postes de dépenses pour un total de 180 M $.

Poursuivre la lecture

La mort : la fin d’un banquet ?

 Paru dans le bulletin électronique mensuel de l’AQDR

« La vie est un banquet et la seule question qui se pose est celle de notre appétit ». Ces propos ont été tenus par le sage Lin Yutang (1895-1976), un lettré chinois pétri de culture occidentale, dans son merveilleux livre L’importance de vivre (Éditions Philippe Picquer, 1937).

Ne pas cesser de nous émerveiller (cathédrale de Monreale, Sicile)

Poursuivre la lecture