Petit débat sur l’aide domestique et la gratuité des services

A paraître dans La Force des sages (AQDR) de décembre 2013.

Un petit débat, fort civil au demeurant, a cours présentement entre quelques-uns des groupes communautaires et des syndicats qui se proposent de présenter un mémoire à la Commission parlementaire qui se penche sur le Livre blanc sur l’assurance autonomie : l’entretien ménager (aide domestique) devrait-il être offert gratuitement aux personnes âgées en perte d’autonomie pour assurer leur maintien à domicile ?

A l’heure actuelle, ces services ne sont pas gratuits. Essentiellement, ils sont offerts par les entreprises d’économie sociale en aide domestique (EESAD) et l’usager paie un tarif en fonction de ses revenus. On constate que les personnes âgées les plus démunies n’ont souvent pas les moyens de payer le bas tarif qui leur est consenti.

Si on suit l’esprit et la lettre du Manifeste de la Coalition solidarité santé, qui réunit une quarantaine de grands groupes communautaires et de syndicats, ces services, dans une perspective d’accessibilité, devraient être gratuits, comme tous les autres services requis (soins d’hygiène, services professionnels, etc.). Mais cette position, très logique, se heurte à quelques considérations pratiques car l’entretien ménager, ce sont des services qui ont un caractère particulier : Poursuivre la lecture

Les trois fonctions du projet d’assurance autonomie

            Présentation faite lors d’un séminaire-panel organisé par le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA), tenu à Montréal le mardi le 8 octobre 2013.

Aussi en format PDF sur

http://www.aqdr.org/wp-content/uploads/nouv_20131009.pdf

Une version abrégée de ce texte est parue dans Le Devoir du 23 octobre 2013  http://www.ledevoir.com/societe/sante/390611/occasions-et-risques-de-l-assurance-autonomie  La version abrégée est aussi publiée sur le site de Point Sud, de L’Aut’journal, de Presse-toi-à-gauche et dans la revue imprimée de l’AQDR (La Force de l’âge).

Je remercie les organisateurs et organisatrices de m’avoir invité à ce panel. Je vous annonce tout de suite que je vous offre un « deux pour un ». En effet, les responsables de cette rencontre m’ont invité à vous faire un résumé des grandes lignes de l’assurance autonomie telle que définie dans le projet du ministre Réjean Hébert. Je ne pensais pas, au départ, pouvoir ensuite vous décrire les impacts sur les aînés de ce projet, ainsi que la position de l’AQDR dans ce dossier, puisque l’AQDR n’avait pas à ce moment-là pris position. Or le 29 août, le CA de l’AQDR a adopté huit propositions qui tracent les premières grandes lignes de la position de l’AQDR.

Mon exposé aura donc en fait trois parties;

1. un résumé du projet du ministre;

2. une analyse des trois fonctions principales du projet d’assurance autonomie, selon moi : une fonction transformatrice, une fonction réparatrice et une fonction de promotion de la privatisation et de la tarification;

3. les impacts sur les aînés et les premiers éléments de la position de l’AQDR. Poursuivre la lecture